bushvoitCE TEXTE A ETE ECRIT POUR LE TOURNOI SLAM DE LA FONDERIE FIN 2004, LE THEME ETAIT "SOLDATS DE PAPIER". WWW.POPOFART.COM

JE LE DEDIE A L'AUTRE.

Soldats!

  Vous arrivez aujourd'hui au terme de votre formation au sein de notre académie. Ces derniers temps passés ici ont été éprouvants pour les nerfs et les organismes... vous avez appris à endurer la hiérarchie, la discipline la plus stricte, et surtout, vous avez appris a vous supporter les uns les autres.

  Malgré des moments de doutes, les jours sombres et les humiliations les plus variées, vous avez su vous montrer plus forts que notre volonté de vous détruire, de vous écraser, et c'est pourtant notre métier, et même notre passion.

Voilà pourquoi je suis fier de vous, soldats. Vous voici désormais prêts à prouver la valeur de cette académie, si souvent décriée par ailleurs. Je compte sur vous pour amplifier cette réputation si peu flatteuse, car elle est la garantie de sa longévité...

Que chacun d'entre vous soit la lame que l'on remue dans les viscères pour touiller le suc gastrique, la balle perforant l'aorte dans une giclée vermillon, l'étreinte sincère et cordiale des mains serrées sur un cou aux stigmates violacés...

  Je vous envie, soldats... Mon rôle est désormais de rester en retrait du front, bon gré mal gré. Mais soyez sûrs que je serai avec vous à chaque pas que vous ferez,vous sentirez mon souffle sur vos nuques jusque dans votre sommeil. Ne me décevez pas, soldats, c'est dans votre intérêt.

  Vous savez tous combien je peux être blessant parfois... Cruel même, lorsque la situation l'exige. Et je sais très bien que certains d'entre vous m'en veulent à mort...

  Tant mieux! Personne ici n' accepterai d'être commandé par quelqu'un de sympa.

Je ne serai jamais un bon souvenir pour vous, soldats, mais vous comprendrez au combat pourquoi je resterai un souvenir utile, vital même.

   Haissez moi, car c'est pour vous une question de survie, je ne suis qu'un exemple du mal nécessaire. Ce qui vous attend demain est le début de votre vie sans moi. par conséquent, demain peut être, vous mourrez. Soyez tous prêt à le faire avec le sourire.

   Car demain, soldats, vous devrez prouver au monde votre adhésion à notre cause. vous êtes ici parce que vous avez décidé en votre âme et conscience, de consacrer votre vie à la défense de nos valeurs, de nos principes et de nos intérêts.

  j'ose espérer que vous vous montrerez dignes de tout ce que cela représente.

Soldats!

  demain dès l'aube, vous serez lâchés sur des terrains hostiles, quadrillés ou non.

Chaque bataille est comme une page vierge, donc tenez vous à carreau, je ne veux pas de bavures. Faites moi un carton net, propre, sans boulettes. tout devra être plié le plus rapidement possible.

  ATTENTION !

    je ne vous cache pas que vos chances de réussite sont minces, de l'épaisseur d'une feuille de papier. Bien entendu, si vous étiez pris, nous nierions tout contact de quelque nature que ce soit avec vous. nous ne voulons pas que notre image publique soit écornée par vos erreurs, si prévisibles soient elles...

  Cultivez la discrétion, c'est votre meilleure alliée, votre seule alliée. Adorez l'anonymat, appréciez en chaque jour le confort tranquille. Surtout n'essayez pas de surpasser vos prédécesseurs,  vous iriez seul à l'abattoir, au bout du rouleau...

  N'oubliez pas, soldats, que j'ai mis le couvert à tous ceux qui aujourd'hui encore, me chient dans les bottes. Ceux là même qui me les ciraient avec application, à leurs débuts...

   Voilà, vous savez tout, et l'heure est venue... C'est notre dernier soir ensemble, donc je ne veux pas en voir un seul déchiré demain matin...

  vous pourrez vous la découper lorsque vous aurez fait vos preuves, pas avant.

Rompez!